Jarry sous haute surveillance

La municipalité de Baie-Mahault a bénéficié d’une subvention d’Etat : le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPD) afin d’équiper la zone de Jarry de caméras de vidéosurveillance. Au total, ce sont treize d’entre elles, installées  depuis la rentrée 2009 aux ronds-points et axes principaux de passage des véhicules, qui scrutent les allées et venues des usagers de la zone de Jarry. D’autres  aménagements de la sorte sont prévus mais pas avant deux ans.

Les images, visualisées en temps réel depuis le tout nouveau Centre de Supervision Urbain (CUS) par une équipe d’agents formés à cet effet, ont essentiellement un rôle préventif. Les effectifs se relayent jour et nuit, sept jours sur sept afin d’être toujours prêts à intervenir sur le terrain en cas de problèmes de circulation, accidents ou délits. A ce jour, la police municipale n’a enregistré aucune réclamation émanant des usagers quant à la présence de ce dispositif. Propos recueillis par BK auprès de José Fala, Directeur de la Police Municipale de Baie Mahault.