La face cachée de Jarry

Chacun connaît l’activité quelque peu frénétique qui rythme nos journées dans la zone industrielle de Jarry . Dès 17h, la majorité des acteurs et visiteurs du site effectuent leur migration quotidienne vers les axes de sortie pour terminer leur journée. Que se passe t-il ensuite ? Rien à priori… et pourtant Jarry vit aussi la nuit, mais d’une toute autre manière et avec d’autres acteurs.


Certains restaurants ont fait le choix de rester ouverts en soirée pour accueillir ceux qui désirent passer un agréable moment après une longue journée de labeur. Tapas ou After Work, quelles que soient leurs appellations, ces endroits privilégiés sont appréciés de ceux qui souhaitent se détendre, loin du tumulte des embouteillages. Quelques night clubs ont également choisi la zone de Jarry pour y implanter leurs activités : on y trouve des bars lounge avec pistes de danse, ambiances musicales mixtes, où des soirées à thèmes sont organisées, mais aussi des espaces plus confidentiels et coquins pour adultes ou couples libérés.
Dans un tout autre registre et plutôt à l’opposé de celui-ci, de nombreuses réunions spirituelles et de prédication religieuse se développent aux étages des immeubles qui disposent souvent de grandes salles inoccupées. Il n’est pas rare de voir, la nuit tombée, quelques bureaux allumés réunissant des fidèles venus écouter la bonne parole. Par ailleurs, des réunions d’informations pour la promotion de nouveaux produits suivent le même procédé et permettent aux entreprises de rentabiliser leurs locaux ou espaces libres. D’autres activités nocturnes se sont développées à Jarry comme les rassemblements d’amateurs de tuning.
Le tuning est un phénomène en plein développement en Guadeloupe, il regroupe un nombre d’aficionados grandissant. Il s’agit pour ces fans d’automobile de différencier leur véhicule  d’origine. Des réunions sauvages attirent une population jeune, férue de belles carrosseries et de toutes sortes d’originalités : rajout de kits complets de carrosserie (spoiler avant et arrière, jupe, vitres teintées, bas de caisses, becquets et autres fioritures possibles). Ils ont pris pour habitude de se rencontrer une fois par mois pour exhiber leurs nouveautés et admirer celles des autres sans oublier de libérer les décibels de leur sono embarquée.
Une enseigne spécialisée « tuning » souhaite reprendre le concept de ces réunions, la journée ou en soirée, afin de mettre en place des compétitions officielles dans un cadre réglementé.